Début du recrutement du directeur numérique du gouvernement

Début du recrutement du directeur numérique du gouvernement

25 janvier 2021 0 Par Aymen

Le recrutement a commencé pour un poste nouvellement créé en tant que directeur numérique du gouvernement.

Le titulaire du poste, qui occupera un poste permanent de secrétaire, siégera à la tête de la profession numérique, informatique et technologique du gouvernement. Le GCDO «supervisera également le GDS et dirigera la fonction DDaT», selon le chef du Cabinet Office Alex Chisholm.

PublicTechnology comprend que le nouveau rôle sera occupé à la place du responsable du numérique et de l’information du gouvernement précédemment prévu – dont la création a été annoncée en septembre 2019. Le processus de candidature pour ce poste de 180000 £ par an a eu lieu l’année dernière, mais le le rôle n’a jamais été rempli.

“Nous avons recherché des candidats pour un rôle similaire l’automne dernier”, a déclaré Chisholm. «Depuis que j’ai pris mes fonctions de directeur de l’exploitation de la fonction publique, j’ai profité de l’occasion pour revoir la spécification des rôles et des personnes, afin de refléter les grandes ambitions du gouvernement en matière de transformation des services numériques et d’utilisation des données, et l’essentiel joueront un rôle dans la réalisation de cette ambition. Nous avons également clarifié les leviers et les appuis sur lesquels le GCDO pourra s’appuyer pour réussir pleinement. »

Le poste de GCDIO a été conçu comme un rôle intergouvernemental qui, soutenu par l’influence d’un secrétaire permanent, aiderait à aligner les stratégies technologiques entre les départements.


Contenu connexe

  • Les programmes annuels GDS coûtent 5 millions de livres de moins que prévu
  • Alex Chisholm, nouveau chef du Cabinet Office, va “ diriger la transformation en cours ” de la fonction publique
  • Nouvelles normes de données pour le gouvernement

La brève description du nouveau poste fournie par Chisholm semble presque identique à la mission du poste annoncé en 2019. Cependant, l’offre d’emploi pour le poste GCDO n’est pas encore apparue sur le site Web de Civil Service Jobs, il n’est donc pas clair si sont des différences substantielles dans les responsabilités, le statut ou le salaire.

Chisholm a déclaré: «Le GCDO sera … responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre des stratégies d’innovation et de transformation du gouvernement HM afin de réviser les systèmes informatiques hérités du gouvernement, de renforcer notre cybersécurité, d’améliorer nos capacités et de garantir que le gouvernement peut mieux exploiter les données et les technologies émergentes pour concevoir et fournir des citoyens. des services centrés qui renforcent la réputation de HMG en tant que gouvernement le plus avancé sur le plan numérique. »

Après une longue période sans aucune mise à jour, PublicTechnology a demandé au Cabinet Office au début du mois ce qui était arrivé au plan de recrutement d’un GCDIO et s’est fait dire que le processus était «toujours en cours» . Cependant, le ministère ne se demanderait pas si cela signifiait que les candidats qui avaient postulé l’année dernière étaient encore en cours d’évaluation ou si un poste équivalent serait annoncé de nouveau à un moment donné – comme c’est le cas maintenant.

L’annonce d’aujourd’hui coïncide avec l’annonce selon laquelle la directrice générale par intérim du Service numérique du gouvernement, Alison Pritchard, quittera l’organisation en octobre pour occuper un poste au Bureau des statistiques nationales. 

Elle sera remplacée à court terme par la directrice des opérations de GDS, Fiona Deans , bien que Chisholm ait déclaré qu’il fournirait «des détails sur le processus de recrutement d’un successeur permanent» dans les prochaines semaines.

Le directeur général du GDS était, jusqu’à présent, le chef de la profession DDaT du gouvernement. Il n’a jamais été tout à fait clair comment le rôle de GCDO ou GCDIO interagirait avec le chef de l’agence numérique mais, s’adressant à PublicTechnology fin février, Pritchard a déclaré qu’elle serait «très heureuse de continuer et de soutenir un GCDIO».