Tout ce qu’il faut savoir sur les pellets certifiés

Tout ce qu’il faut savoir sur les pellets certifiés

28 octobre 2021 0 Par pradolongo.net

Sur le marché, il y a différents types de pellets ou granulés de bois qui sont proposés par différentes marques et fabricants. Si ces combustibles ont bonne réputation, ceux qui portent la certification DIN Plus ou DIN + sont encore considérés comme meilleurs. Il s’agit d’un indicateur de qualité. Les granulés de bois ayant cette certification sont donc les plus intéressants du marché et ils sont aussi ceux qui sont considérés comme ceux qui sont convenables aux différents enjeux économiques et environnementaux. Voici plus d’informations.

La certification DIN plus ou DIN +, c’est quoi ?

Comme étant déjà mentionné, sur le marché, il y a plusieurs types de granulés de bois ou pellets. Normalement, ils doivent tous répondre à des normes particulières dont la norme EN 14961-2.

Ils sont départagés en trois catégories dont la qualité prémium dite A1, la qualité normale dite A2 et la qualité industrielle dite B. Seules les 2 premières concernent les équipements de chauffage en habitation.

Il y a aussi la certification des pellets. Il y a également une catégorisation des pellets labellisés qui sont le DIN + (allemande), le EN + (européenne) et le NF Biocombustibles haute qualité (française). Ces trois marques ont un double rôle. D’abord, elles certifient que les pellets sont fabriqués selon la norme précise et qu’elles ajoutent du formalisme ainsi que des critères de qualité particulières. Il est par exemple nécessaire que les pellets aient une traçabilité de leur provenance, qu’elles aient passé un contrôle en continu, etc.

En contrepartie de toutes ces garanties de qualité, les pellets certifié ont un prix plus élevé que les combustibles qui ne le sont pas.

Quelles sont les critères de qualité des certifications ?

Les différentes certifications ont des critères de qualité reposées sur plusieurs éléments. La composition des pellets en est un. Il s’agit de bien déterminer le type de bois utilisé mais aussi de préciser s’il a été traité ou vierge. Les additifs sont aussi des éléments pris en compte. Ils sont exprimés en pourcentage du produit sec. Plus le combustible en dispose, moins il est considéré de bonne qualité. Pour ce qui est du PCI sur brut ou Pouvoir Calorifique Inférieur du bois de chauffage, il s’agit d’une indication de la quantité de chaleur libérée au moment de la combustion par unité de volume. Le PCI sur brut est exprimé en kWh.kg-1.

La certification prend également en considération le taux de fine. Ce critère est exprimé en pourcentage. Il indique la quantité de poussière tolérable. Pour le taux de cendre qui est exprimé aussi en pourcentage en masse sur produit sec à 550°C, il est nécessaire pour l’hygiène.

La durabilité du pellet certifié est aussi importante. C’est un critère permettant de mesurer la solidité du granulé en cas de choc. De même, l’humidité a aussi son importance. Elle indique le taux d’humidité dans chaque granulé en pourcentage. Si sa valeur est moindre, le pellet est donc de bonne qualité.

La masse volumique apparente quant à elle évoque la masse de matériau contenue dans un volume donné. Et pour finir, les pellets certifiés doivent aussi respecter une longueur et un diamètre bien précis.

Lisez par la suite,  : comment bien porter le bola de grossesse?