Que faut-il savoir quant à la location meublée ?

Que faut-il savoir quant à la location meublée ?

5 décembre 2019 0 Par Tina

La peur de se projeter, l’incertitude des vacances en location, les tarifs souvent élevés sont des variables non exhaustives qui reviennent aussi régulièrement. La volonté d’un rapport risque de rendement favorable, en période de taux bas et lorsque la volatilité de certains actifs ne paie plus, génère une augmentation de la demande pour certains investissements plus dynamiques. Dans le même temps, le choix d’investir dans l’immobilier tout en éliminant toutes les contraintes locatives gagne du terrain et la demande d’investir dans des résidences de services augmente. Concernant la location meublée Voici quelques points essentiels que vous devrez connaître.

Qu’est-ce qu’un logement meublé

Selon la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 au moment du vote de la loi Alur (loi n° 2014-366 du 24 mars 2014), un logement meublé est un logement décent équipé d’un mobilier en qualité et nombre suffisants afin de permettre au locataire d’y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante”, précise ainsi l’article 25-4 de la loi du 6 juillet 1989. La liste des meubles équipant le logement est précisée par décret (voir ci-dessous).

 

Un investissement intéressant

Sur le plan fiscal, l’investissement LMNP est encore plus attractif par rapport aux logements loués qui sont soumis à une augmentation des charges sociales et qui ne peuvent bénéficier de l’amortissement des comptes. Beaucoup d’investisseurs se tournent vers le statut LMNP pour investir dans l’immobilier. En effet, ce dernier n’est pas impacté par ces mesures et bénéficie même de solides avantages fiscaux. Les résidences de services, si tous ces paramètres sont validés, permettent de créer du capital et des loyers sur le long terme, mais il ne faut pas se méprendre sur le type de services, la localisation et bien sûr l’opérateur. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Fiscalité

Si vous avez le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), vos revenus issus de la location meublée doivent être déclarés en bénéfices industriels et commerciaux (BIC), et non en revenus fonciers (comme c’est le cas pour les logements loués vides).

Ainsi, vos revenus doivent être soumis au barème de l’impôt sur le revenu. Pour ce faire, vous pouvez choisir entre le régime micro-BIC (abattement forfaitaire équivalent à 50% de vos revenus) et le régime réel (déduction des frais et amortissement du bien).

 

Le marché étudiant offre également des garanties intéressantes

La croissance du nombre d’étudiants augmente de plus en plus dans l’enseignement supérieur. Cela correspond respectivement à plusieurs inscriptions d’étudiants supplémentaires dans une année. Le nombre de bacheliers augmentera, principalement en raison du dynamisme démographique. Si les tendances se poursuivent, l’enseignement supérieur pourra attirer des millions d’étudiants. Cela représente donc une sécurité supplémentaire à long terme compte tenu du fait que les universités sont situées dans des zones à forte densité où parfois les résidences n’ont qu’une faible capacité d’extension.

Bref, le bail de location meublée présente des particularités en termes de durée du contrat, de dépôt de garantie, de préavis du locataire. Vous trouverez ci-dessus quelques informations utiles vous aidant lorsque vous louez en meublé.