Quel rôle pour le comptable dans le redémarrage post Covid-19 ?

Quel rôle pour le comptable dans le redémarrage post Covid-19 ?

8 février 2022 0 Par Zozo

L’urgence sanitaire qui met à l’épreuve les Belges et le monde entier apportera des changements et des conséquences importants également en ce qui concerne le rôle du comptable. Avec le démarrage de la phase 2, en effet, le pays tente lentement de se remettre sur les rails et même les professionnels sont mis en avant avec des logiciels adaptés pour les comptables.

En fait, l’aide d’une figure professionnelle comme celle-ci, plus encore que ce qui s’est passé dans un passé récent, sera destinée à prendre des profils d’une importance fondamentale lorsque nous serons confrontés à une évaluation de l’état dans lequel se trouve une entreprise et à faire planification future.

Le comptable devient donc une figure de référence pour toute entreprise quelle que soit la taille de sa taille. En fait, aujourd’hui, il n’est pas possible d’ignorer la gestion fiscale, l’administration et le contrôle des finances corrects et équilibrés.

Parallèlement à l’importance du rôle du comptable, il est également essentiel de disposer d’outils professionnels et de solutions professionnelles, capables de fournir à ceux qui les utilisent les informations et les données utiles pour connaître l’état de santé des entreprises.

Quelle contribution le comptable peut-il apporter ?

Pour comprendre ce qu’est le travail de l’expert comptable, dont le travail précieux finit trop souvent par passer inaperçu, est en quelque sorte « mis au jour », il suffit de penser au contenu des récentes modifications du Code de la crise des affaires.

Ces derniers assurent en effet que le rôle du comptable se transforme en partie en celui de chef d’entreprise, sujet fondamental dans la vie de l’entreprise.

Cela accroît sans aucun doute les responsabilités du professionnel vis-à-vis de l’entreprise mais aussi sa relation directe dans les procédures de gestion. Ceci, cependant, ne doit surtout pas être vu comme une « ingérence » forcée et délibérée du professionnel envers l’entreprise.

En revanche, c’est une occasion favorable de s’équiper de manière encore plus rentable des conseils de ces professionnels. Ils doivent représenter un outil supplémentaire au service de l’entrepreneur, puisqu’entre-temps le contrôle de la santé de l’entreprise, et donc des chiffres, va s’accroître.

Comptable et Code de Crise

Nous avons évoqué précédemment la centralité assumée par le rôle du comptable avec le nouveau code de la crise des entreprises (dont l’entrée en vigueur sera repoussée à 2021).

Le nouveau code obligera l’entrepreneur à créer une structure organisationnelle, administrative et comptable adaptée à la nature et à la taille de l’entreprise, également basée sur la détection rapide de la crise de l’entreprise et de la perte de continuité des activités.

L’expert comptable Ixelles, avec ses compétences transversales, est certainement en mesure d’accompagner l’entrepreneur dans la construction d’un modèle d’organisation valable et efficace, ainsi que flexible par rapport à la taille et aux caractéristiques de chaque entreprise individuelle.

Le comptable devient ainsi un support important pour la lecture et l’interprétation des données d’entreprise, de revenus et financières, de plus en plus nécessaires à la prise de décisions commerciales quotidiennes.

Sans oublier que, selon le nouveau code, le professionnel concerné peut être nommé membre de l’organe de règlement de crise des entreprises (dit OCRI), avec un rôle fondamental dans la lecture prospective des données des états financiers ainsi que des données économiques et financières.

Les compétences de l’expert-comptable deviennent donc une conditio sine qua non pour pouvoir procéder à une évaluation des effets des solutions proposées par l’entrepreneur et de l’impact que ces dernières auront sur les données du bilan afin d’envisager la crise ou la crise à surmonter ou à surmonter ouvrir la phase de définition assistée.

Les « armes » du comptable en première ligne

Par conséquent, au premier plan de cette phase de redémarrage, il y aura des professionnels tels que des comptables, des consultants, des fiscalistes et des conseillers fiscaux.

Il est évident que pour conseiller efficacement les entreprises clientes, le comptable devra se doter des « armes » adéquates.

Parmi ceux-ci, il peut y avoir de bons logiciels pour les comptables, et notamment des logiciels capables d’assurer une activité de contrôle de gestion correcte et prolifique, indispensable à toute entreprise.

Le contrôle de gestion est un système d’exploitation qui permet à l’entreprise d’avoir un retour sur son travail, ses perspectives et ses objectifs de marché. C’est un outil essentiel pour identifier les secteurs les plus rentables de l’entreprise et pour améliorer les moins performants.